Faits divers
URL courte
Par
18851
S'abonner

En possession d’un couteau, un homme a été arrêté par la police près d’une église dans les Yvelines après que son père a alerté les forces de l’ordre quand son fils a quitté le domicile, disant qu’il voulait «faire comme à Nice», en référence à l'attaque terroriste qui a eu lieu ce jeudi à la basilique Notre-Dame de l'Assomption, selon Le Parisien.

La police a arrêté ce jeudi 29 octobre un homme en possession d’un couteau près d’une église dans les Yvelines, relate Le Parisien.

Le média précise que le père du suspect a informé les forces de l'ordre qu’avant de quitter la maison, son fils a dit vouloir «faire comme à Nice», faisant référence à l'attaque terroriste qui a eu lieu ce jeudi matin à la basilique Notre-Dame de l'Assomption.

Grâce à ses informations, les agents de police ont repéré le véhicule de l’homme en question. Ils l'ont l'interpellé près de l'église Saint-Martin alors qu'il s’apprêtait visiblement à commettre une attaque à l’arme blanche. Le suspect était en effet en possession d’un couteau.

Des démineurs ont inspecté la voiture. Aucun explosif n'y a été détecté.

L’identité du suspect n’a pas encore été communiquée.

Le quartier du Plateau à Sartrouville est actuellement en partie bouclé par les forces de l'ordre.

Attentat de Nice

Ce jeudi matin, un homme de 21 ans et de nationalité tunisienne, selon les informations de Nice-Matin, a tué trois personnes avec un couteau à la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice, égorgeant l’une des victimes. L’assaillant a été neutralisé par balles et conduit à l’hôpital. Il est grièvement blessé. Emmanuel Macron s’est rendu sur les lieux de l’attaque.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
attentat, Yvelines, attaque au couteau, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook