Faits divers
URL courte
Par
131151
S'abonner

Pour une raison inconnue, deux intrus ont profité jeudi de la confusion provoquée par des tirs de mortiers d’artifice pour essayer de s’infiltrer dans une caserne de gendarmerie de l’Ain. Pris en flagrant délit, ils se sont enfuis.

La caserne de gendarmerie de Nantua (Ain) a été la cible d’une tentative d’intrusion le 29 octobre vers 21 heures. Les militaires ont d’abord constaté que des mortiers d’artifice avaient été tirés au-dessus des bâtiments. Des patrouilles sont tout de suite sorties pour contrôler le périmètre, relate Le Progrès.

Deux individus encagoulés ont alors été surpris en train de tenter de pénétrer dans l’enceinte. Ils ont pris la fuite et les recherches n’ont pas encore permis de les rattraper.

Le maire renforcera la sécurité du site

Les motivations de ces individus sont encore à établir. Les faits se sont déroulés quelques heures après l’attentat de la basilique de Nice. Selon le procureur de la République de Bourg-en-Bresse, Christophe Rode, «c’est clairement la gendarmerie qui a été visée. Dans le contexte actuel, ce sont des faits qui peuvent donner lieu à de multiples interprétations», rapporte le média.

Le maire de la ville, Jean-Pascal Thomasset, s’est rendu sur place le soir même. Il a été surpris par l’événement car «le quartier n’a jamais posé de problème». La question de la sécurité du site a été relancée. L’élu s’est dit prêt à travailler «dès lundi à des travaux sur la sécurité».

Lire aussi:

Émeutes urbaines: «Le gouvernement n’a ni les moyens ni l’intérêt d’aller à l’affrontement», selon Me de Montbrial
Jean-Jacques Bourdin «profondément affecté» par son éviction de la matinale de RMC
Le fossé se creuse entre Bruxelles et Orban: «on n’attend pas que l’UE nous dise ce qu’on a le droit d’utiliser»
Tags:
tir au mortier, gendarmerie, Ain
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook