Faits divers
URL courte
Par
53715
S'abonner

Une commune jurassienne a acquis une ancienne maison dans le but de la rénover avant que n’y soit trouvé un pactole estimé à 500.000 euros sous forme de pièces d’or et de lingots.

La commune de Morez (Jura), dont la population s’élève à 5.000 habitants, a vu son budget s’enrichir de près de 500.000 euros grâce à un trésor découvert par hasard, relate La Voix du Jura.

Il s’agit de cinq lingots d’or et de plus de 1.000 pièces de 20 francs or conservés dans une chambre de la maison. Celle-ci a été achetée au printemps par la mairie en vue de revitaliser le centre-ville en rouvrant les deux commerces du rez-de-chaussée et en transformant les étages en appartements.

Mais ce n’est que le 28 octobre que le maire a fait cette annonce sensationnelle lors du dernier conseil municipal. Au printemps, pendant le confinement, les employés communaux ont vidé la maison de ce qu’elle contenait en y découvrant le trésor.

Une maison pleine d’objets anciens

«Cette maison appartenait à quatre frères et sœurs qui ne se sont jamais mariés. (…) Ils n’ont pas eu d’enfants, et lorsque la dernière fille de la fratrie est décédée, aucun héritier direct n’était connu. Après recherche, il se trouve qu’un Morberand a hérité de l’immeuble, mais il ne souhaitait pas prendre la succession», a expliqué le maire.

Il l’a alors proposé à la Ville, qui a fini par l’acheter pour 130.000 euros.

Un avocat contacté par l’édile lui a expliqué que la mairie était propriétaire de tout ce qui se trouvait à l’intérieur.
Après analyse, le trésor, contenu notamment dans des bocaux à cornichons, selon une collaboratrice de la mairie contactée par Le Parisien, a été évalué à 500.000 euros.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Jura, trésor
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook