Faits divers
URL courte
Par
6112
S'abonner

Deux personnes se sont munies d’une canne à pêche en Seine-et-Marne pour livrer aux détenus d’un centre pénitentiaire des denrées alimentaires et des téléphones. L’opération a été avortée par l’arrivée d’une patrouille de police.

Deux jeunes hommes, de 19 et 16 ans, sont arrivés en voiture près du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin (Seine-et-Marne), le 1er novembre au soir. Ils avaient l’intention de faire passer un colis par-dessus le mur de l’établissement, relate Le Parisien.

Après avoir inspecté les lieux, les jeunes sont revenus à leur véhicule vers 00h40, mais y ont trouvé une patrouille de police. En expliquant leur présence sur place aux policiers, ils ont tout avoué.

Un moyen original

Une perquisition de la voiture a permis de découvrir une dizaine de smartphones et une vingtaine de cartes SIM prépayées, mais aussi, à la surprise des agents, des denrées inhabituelles pour ce genre de colis. La «commande» contenait notamment une boîte de caviar de 250 grammes, cinq morceaux de foie gras sous vide, une dizaine de saucissons, dix steaks et du fromage et quatre petites bouteilles en plastique contenant du vin rouge, précise Le Parisien.

En outre, les fonctionnaires ont saisi une canne à pêche. Cet outil devait servir à envoyer les colis par-dessus les murs.

Les deux jeunes ont été placés en garde à vue au commissariat de Meaux, où ils ont été auditionnés par les enquêteurs de l'Unité d'atteinte aux biens. Le plus jeune des deux a été remis en liberté avec un rappel à la loi et son complice devait être déféré ce mardi devant le parquet de Meaux, précise le quotidien francilien.

Lire aussi:

Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
prison, canne à pêche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook