Faits divers
URL courte
Par
2820223
S'abonner

Le tribunal judiciaire d’Avignon a placé en détention provisoire mercredi 4 novembre un sexagénaire de Carpentras qui avait administré à son épouse de fortes doses d’anxiolytiques avant d’inviter des hommes à abuser d’elle alors qu’il les filmait. Une enquête est en cours.

Un homme âgé de 68 ans a été écroué mercredi 4 novembre à Carpentras (Vaucluse) pour viols aggravés et administration de substances nuisibles à l’encontre de sa femme, rapporte Actu17.

L’affaire remonte au 12 septembre, lorsque le sexagénaire a été pris en flagrant délit en train de filmer sous les jupes de trois femmes dans un supermarché Leclerc de sa ville. Placé en garde à vue, il a été ensuite libéré après une perquisition à son domicile et une expertise psychiatrique qui a révélé une déviance sexuelle de type voyeurisme.

Lors de l’exploitation des appareils numériques, les policiers ont découvert qu’il avait administré à son épouse de fortes doses d’anxiolytiques pouvant être mortelles avant d’abuser d’elle sexuellement à son insu ou d’inviter des inconnus à la violer pendant qu’il les filmait.

Elle ne se doutait de rien

Les policiers l’ont à nouveau placé en garde à vue lundi 2 novembre. Il a rapidement reconnu les faits. Selon les premiers éléments de l’enquête, ces viols, parfois collectifs, auraient été commis à une trentaine de reprises depuis 2015 et auraient réuni une cinquantaine d’hommes.

Prise en charge par un psychologue, la victime a assuré ne s’être rendue compte de rien durant son sommeil.

Après avoir été déféré mercredi 4 novembre au pôle criminel du tribunal judiciaire d’Avignon, l’auteur des faits a été mis en examen avant d’être placé en détention provisoire. L’enquête est en cours et une information judiciaire a été ouverte.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
viol, drogue, Vaucluse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook