Faits divers
URL courte
Par
8713
S'abonner

Un supermarché Leclerc, dans le Finistère, a reçu la visite d'un client en tenue minimaliste: l’homme a fait ses courses vêtu d'un simple caleçon et d'une paire de tongs, se disant mécontent que les rayons non-essentiels soient fermés.

Un client hors du commun a été remarqué dans le supermarché Leclerc de Plougastel, dans le Finistère. Avec son chariot, l’homme a traversé les allées du magasin vêtu d'un caleçon et d'une paire de tongs, a rapporté mardi 10 novembre l'enseigne sur son compte Facebook.

Sur sa pancarte était écrit «S'habiller, respirer, vivre, c'est essentiel», signifiant que le visiteur était en train de protester contre la fermeture des rayons non-essentiels.

Cette initiative a amusé le supermarché Leclerc de Plougastel, ainsi que le PDG de l'enseigne Michel-Édouard Leclerc:

«Ouverture des commerces: plutôt que de laisser professionnels ou politiques se quereller sur ce qui est un produit essentiel ou ne l’est pas, certains consommateurs n’hésitent pas, comme ici à Leclerc Plougastel, à trancher à leur manière», a-t-il écrit sur Twitter.

​Les commerces jugés non essentiels ont été fermés dans le cadre du reconfinement. Les grandes surfaces et supermarchés ont dû fermer eux aussi leurs rayons de produits non-essentiels pour ne pas faire de concurrence déloyale aux petits commerçants contraints à la fermeture.

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Tags:
supermarché, confinement, Leclerc XLR, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook