Faits divers
URL courte
Par
8731
S'abonner

L'institution catholique Sainte-Anne au Bouscat, près de Bordeaux, a été placée sous surveillance renforcée après que la phrase «Vous êtes tous morts» a été taguée sur un mur de l'établissement, a rapporté France 3 Nouvelle-Aquitaine le 12 novembre. Une enquête pénale a été ouverte.

Suite à la découverte d’une «inscription menaçante», taguée sur un mur de l’institution catholique Sainte-Anne au Bouscat, à proximité de Bordeaux, en Gironde, la direction de l’école privée a prévenu les parents d'élèves «d'une alerte vigipirate», relate un article de France 3 Nouvelle-Aquitaine paru le 12 novembre. Pour ces faits de menace de mort, une enquête pénale a été ouverte le 10 novembre, à en croire le procureur de la République de Bordeaux, Frédérique Porterie, citée par le média.

«Une enquête pénale est diligentée en flagrant délit depuis mardi 10 novembre et confiée à la Sûreté départementale de la Gironde pour des faits de menace de mort, à la suite de la découverte d’une inscription, le 10 novembre, sur une palissade clôturant le collège mentionnant les termes suivants à la peinture : "Vous êtes tous morts"», précise un communiqué du procureur.

«Un contexte particulier»

Le procureur a par ailleurs informé que de multiples investigations étaient en cours «afin d’identifier le ou les auteurs de ces menaces qui s’inscrivent dans un contexte particulier».

Le 29 octobre, la France a été secouée par l’attaque meurtrière au couteau survenue à la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice, dans les Alpes-Maritimes. Cet acte terroriste a fait trois morts.

Après l'attaque de Nice, la France a porté le plan Vigipirate à son niveau le plus élevé «urgence attentat» sur l'ensemble du territoire national et annoncé le renforcement de l’opération Sentinelle pour notamment sécuriser les lieux de culte.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Tags:
menace, Gironde, France, école, catholicisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook