Faits divers
URL courte
Par
6334
S'abonner

Des visiteurs nocturnes du cimetière d’Agde (Hérault) ont ouvert un cercueil pendant le week-end, sans doute à la recherche de bijoux. La famille est profondément choquée.

Un habitant d’Agde (Hérault) venu au cimetière le 15 novembre a fait une découverte macabre. Il a constaté que la tombe de son épouse décédée en 2015 avait été profanée, relate le journal local Hérault Tribune.

L’homme a alerté l’un de ses fils, celui-ci s’est rendu sur place et a tout de suite prévenu la police. Des spécialistes techniques et scientifiques ont réalisé des constatations et des prélèvements ADN.

Les pompes funèbres ont également constaté le délit de profanation. Le cercueil avait en effet été fouillé de nuit. Ce délit est puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende, précise Actu 17. Aucune inscription n’a été trouvée et rien n’a été volé mais c’est justement le vol de bijoux qui pourrait être à l’origine de l’acte, selon la police.

C'est probablement la statue représentant la défunte avec des bijoux installée devant le caveau qui a incité les malfaiteurs à l'acte, précise une source policière citée par Actu 17.

«Un outrage inadmissible»

La famille, pour laquelle les morts «c'est sacré», est sous le choc.

«Ce qui s’est passé est intolérable et inqualifiable! Il s’agit là d’un outrage inadmissible que je condamne avec force», a indiqué au journal local le maire de la ville, Gilles d’Ettore.

Une enquête a été ouverte. La police étudiera notamment les enregistrements de la vidéosurveillance installée autour du cimetière.

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
cimetière, Hérault
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook