Faits divers
URL courte
Par
5615
S'abonner

Afin de se faire rembourser les frais d’inscription de l’école supérieure de son fils, un ex-agent de police des Bouches-du-Rhône a adressé à l’établissement lyonnais un faux certificat de décès orné d’un tampon officiel, rapporte La Provence. L’homme devra comparaître devant le tribunal en juin.

Un ex-policier municipal de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) a inventé le décès de son fils dans le but de récupérer les frais d’inscription de l’école supérieure de ce dernier, relate La Provence. En juin, l’homme sera jugé pour «faux en écriture publique» aggravé.

Le fils du protagoniste, en réalité âgé de 19 ans et en bonne santé, s’est inscrit au GameSup, établissement lyonnais spécialisé dans l'enseignement des métiers du jeu vidéo, précise le quotidien régional. Le montant: 900 euros.

Une faute repérée

Bien que le certificat de décès présenté par le père ait été orné d’un tampon officiel, une faute dans l’écriture du nom du département a éveillé les soupçons d’une secrétaire de l’école. Il a été ensuite confirmé que le papier était un faux. Une plainte a été déposée en septembre et une enquête ouverte au cours de laquelle a été identifié un agent municipal de 54 ans qui serait responsable de la fourniture du tampon à l’homme, détaille le média.

Les deux hommes ont été placés en garde à vue, ils ont nié les faits. Libérés dans l'attente de leur procès, les deux suspects risquent des sanctions administratives allant jusqu’à la radiation de la fonction publique.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Tags:
frais d'inscription, faux, fraude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook