Faits divers
URL courte
Par
7418
S'abonner

Cinq jours après les faits, un jeune scolarisé au lycée alsacien de Bartholdi a reconnu avoir fait exploser un mortier d’artifice dans un couloir à la même date que les attentats de 2015. Cela a provoqué l’évacuation de l’établissement où sont scolarisés près d'un millier d’élèves.

L’explosion d’un mortier d’artifice dans un couloir du lycée Bartholdi de Colmar où sont scolarisés près de 900 élèves a été élucidée, selon la procureur de la République de la ville. Les faits se sont déroulés le même jour que les attentats de 2015.

«Il s’agit d’un jeune de 16 ans scolarisé au lycée, sans antécédent judiciaire», précise le communiqué cité par 20 Minutes.

À la suite de l’explosion, l’établissement a été évacué, les forces de l’ordre sont intervenues et ont sécurisé les lieux. Elles ont eu recours à un chien spécialisé dans la détection d’explosifs. Les cours ont repris dans l’après-midi.

«Confondu par des preuves matérielles»

Il a été possible d’identifier l’auteur des faits après le recueil de témoignages. «Le mineur a été confondu par des preuves matérielles et a fini par reconnaître les faits», toujours selon la même source.

Présenté à un juge des enfants, il a été mis en examen et sous contrôle judiciaire. Une enquête est en cours. Il lui est interdit de se rendre dans le lycée. 

Lire aussi:

La manifestation contre la loi Sécurité globale se poursuit place de la République, à Paris
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Véhicules embrasés, heurts et gaz: Paris se mobilise de nouveau contre la loi Sécurité globale – images
Tags:
mortier, évacuation, Alsace, Colmar, lycée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook