Faits divers
URL courte
Par
3223
S'abonner

Une dizaine de chiens récupérés par une vieille femme vivaient entourés d’ordures et recouverts de puces sur un terrain sans eau ni électricité du Val-d’Oise. Ils ont été sauvés et placés dans un refuge, raconte Le Parisien.

Onze chiens faméliques, déshydratés et couverts de puces ont été découverts le 18 novembre par les gendarmes, la police municipale et des collaborateurs de la Fondation assistance aux animaux chez une femme de 85 ans à Frépillon (Val-d'Oise). La propriété rappelait plutôt une décharge, raconte Le Parisien.

Condamnée en 2013 pour maltraitance animale, la vieille dame n'avait pas le droit de posséder des animaux: elle avait laissé à l'abandon un poney et un âne dans un pré. L'année dernière, la présence de chiens chez elle a été signalée à la Fondation. Une de ses équipes n'avait alors pas pu entrer dans son logement, a confié au quotidien Sandrine Nicolas, une collaboratrice de l’association.

L'intervention des forces de l'ordre a été rendue possible car une personne a récemment été mordue par un chien à proximité de la propriété.

«Ils avaient dû manger la mousse des sièges»

Le 18 novembre au matin, l’opération a été lancée. Sur les lieux, trois chiens ont été découverts enfermés dans des véhicules sans nourriture. «Ils avaient dû manger la mousse des sièges», dit Mme Nicolas. Le terrain, sans eau et ni électricité, était rempli d'épaves de voitures et d’immondices en plus d’être envahi de rats et de cadavres de rats, selon elle.

Huit autres chiens, amaigris et couverts de puces, ont été retrouvés à l'intérieur d'une caravane. Certains étaient attachés avec une courte chaîne et ont donc pu être pris en charge. Les autres, craintifs, se sont échappés.

Finalement rattrapés, ils ont été placés dans un refuge et, après traitement seront proposés à l'adoption. Beaucoup d’animaux ont en effet des infections liées aux puces.

La femme en question dit les avoir recueillis dans la rue pour les sauver. Il pourrait s’agir du syndrome de Noé, qui pousse certaines personnes à vouloir sauver des animaux sans avoir les moyens de le faire. D’après la quantité d’ordures à son domicile elle semble également être atteinte du syndrome de Diogène, conclut Le Parisien.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Des prédateurs jusque-là inconnus découverts au large de l’Australie
Un drôle de cluster d'une cinquantaine de Chinois positifs au Covid-19 à Roissy
Tags:
France, chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook