Faits divers
URL courte
Par
9042
S'abonner

Le comportement d’un groupe d’adolescents de Grenoble aurait pu engendrer un drame: depuis une passerelle, ils ont lancé des objets lourds, dont une plaque d’égout, sur des véhicules, rapporte Le Dauphiné Libéré.

Si, au cours de la dernière décennie, plusieurs automobilistes ont trouvé la mort en France des suites de jets de projectiles depuis des ponts ou des passerelles, comme le rappelle Le Dauphiné Libéré, ce triste bilan n’a pas empêché que ce comportement dangereux ne se reproduise à Grenoble. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer.

D’après les informations fournies par le média, une plaque d’égout lancée samedi soir depuis une passerelle enjambant l’avenue Malherbe a atterri sur le capot d’un véhicule, sans blesser la personne se trouvant au volant.

Les premiers éléments de l’enquête ont permis d’établir que quatre adolescents s’y trouvaient à l’approche de 20h00.

Un des auteurs en garde à vue

En effet, avant que ce jet de plaque d’égout n’ait lieu, deux bus circulant dans la zone ont été visés par des extincteurs. C’est alors que les forces de l’ordre ont été alertées et se sont rendues sur place.

L’un des adolescents, celui qui a jeté la plaque sur le véhicule, a été interpellé et placé en garde à vue, ses trois complices ont réussi à prendre la fuite.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Tags:
adolescents, incident, Grenoble
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook