Faits divers
URL courte
Par
101424
S'abonner

Une infirmière marseillaise aurait escroqué pas moins de 1,3 million d’euros à différentes caisses primaires d’allocation maladie dans toute la France, selon La Provence.

Une infirmière marseillaise âgée de 60 ans et son époux ont été interpellés et placés en garde à vue pour des soupçons d’escroquerie, rapporte La Provence.

Selon ses informations, les enquêteurs du Groupe interministériel de recherches (GIR) de Marseille et de l’Office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI) estiment que l’intéressée a pu escroquer pas moins de 1,3 million d’euros à différentes caisses primaires d’allocation maladie (CPAM) dans toute la France.

Les investigations se poursuivent

La procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, a fait état de «plusieurs mois d’investigations qui ont permis de mettre en lumière une fraude massive se caractérisant par des faux, notamment par la facturation d’actes non réalisés et de fausses ordonnances usurpant le nom, la qualité et le cachet de plusieurs médecins».

Au terme de leur garde à vue, les deux mis en cause ont été remis en liberté, bien que les investigations se poursuivent. Les enquêteurs et le parquet de Marseille ont ainsi saisi un véhicule et plus de 230.000 euros sur les comptes bancaires du couple.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
France, infirmière, Marseille, Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM), escroquerie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook