Faits divers
URL courte
Par
2125
S'abonner

Un homme de 59 ans s’est rendu à la gendarmerie de Lézardrieux, dans les Côtes-d’Armor, alors qu’il avait bu juste avant, rapporte Ouest-France. Après un dépistage, révélant 0,56 milligramme d’alcool par litre d’air expiré, les militaires ont procédé à la rétention de son permis de conduire.

Vendredi 4 décembre, les gendarmes de la brigade nautique de Lézardrieux, dans les Côtes-d’Armor, ont convoqué un homme de 59 ans dans le cadre d’une affaire de «vol de filets de pêche sur l’île de Bréhat». L’individu a pris son véhicule et s’est présenté ivre à la gendarmerie, rapporte Ouest-France.

La gendarmerie des Côtes-d’Armor a relaté les faits sur sa page Facebook. «Au cours de l'audition, les gendarmes détectent des signes d'alcoolisation chez l'individu, une forte haleine et un regard fuyant notamment.»

Les militaires décident alors de le soumettre à un dépistage. L’homme présentait 0,56 milligramme d’alcool par litre d’air expiré, soit deux fois la limite autorisée.

Rétention de permis

Puisqu’il était venu en voiture, son permis a été suspendu «en attendant les suites administratives et judiciaires», précisent les gendarmes. D’après la législation, il risque de perdre six points de permis, une suspension ou annulation de trois ans de celui-ci, ainsi que jusqu’à 4.500 euros d’amende et une peine de deux ans de prison.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Tags:
Bretagne, permis de conduire, gendarmerie, volant, alcool
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook