Faits divers
URL courte
Par
Controverse autour de la loi «Sécurité globale» (55)
376944
S'abonner

Des vidéos de l’interpellation d’un pré-ado conduit les mains dans les dos samedi 5 décembre à Lyon ont été partagés sur la Toile, provoquant l’indignation de plusieurs internautes. Répondant à la question d’Actu Lyon, la préfecture du Rhône explique que le gône avait jeté des projectiles sur les forces de l’ordre.

Des images montrant les forces de l’ordre interpeller un jeune garçon qui leur arrive à peine à l’épaule circulent depuis la veille sur le Net. Elles ont été prises pendant la marche des libertés à Lyon.

L’un des enregistrements faits place Bellecour montre un agent saisir le gône qui essaie de prendre la fuite. Au bout de quelques instants, alors que le jeune tente d’opposer une résistance, un collègue du fonctionnaire intervient et à eux deux, les agents l’emportent. L’âge de leur «charge» est évalué sur la Toile à 12-14 ans.

​Une autre vidéo montre qu’un policier conduit le garçon les mains derrière le dos vers un véhicule.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Lyon Insurrection (@lyoninsurrection)

La diffusion de ces vidéos a engendré des débats sur Twitter où, pendant que les uns estiment que la place d’un enfant de cet âge n’est pas parmi les manifestants, d’autres dénoncent le comportement des forces de l’ordre, ajoutant qu’ils s’en prennent aux plus faibles au lieu d’arrêter les black blocs.

Explication de la préfecture

La préfecture du Rhône a répondu à Actu Lyon que le jeune avait été pris en flagrant délit de jets de projectiles sur les forces de l’ordre et ce, à plusieurs reprises.

Marches des libertés en France

Samedi 5 décembre a été une nouvelle journée de mobilisation contre le projet de loi Sécurité globale. Selon les chiffres de l’Intérieur, quelque 52.350 personnes sont descendues dans les rues à travers la France, dont 5.000 dans la capitale. La mobilisation s’est déroulée non sans incidents et, toujours d’après les informations officielles, 95 personnes ont été interpellées. 67 membres des forces de l’ordre ont été blessés.

Dossier:
Controverse autour de la loi «Sécurité globale» (55)

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
enfants, Lyon, interpellation, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook