Faits divers
URL courte
Par
2510812
S'abonner

Une nouvelle démonstration de protestation contre la décision du gouvernement sur les stations de ski a lieu dans la vallée de Chamonix en Haute-Savoie. Des habitants y ont installé un panneau menaçant de déplacer la frontière en Suisse, où ce sport est toujours autorisé.

Après que Jean Castex a annoncé le 26 novembre que les stations de ski pourraient rouvrir pour les vacances de Noël, mais sans remontées mécaniques, ni équipements collectifs, ni cafés-restaurants, des habitants de la vallée de Chamonix, en Haute-Savoie, ont décidé de protester contre cette mesure.

Comme le relate Le Dauphiné libéré, des résidents de la vallée ont posé une banderole menaçant de déplacer la frontière helvète au col des Montets, car la pratique du ski de piste est toujours autorisée en Suisse.

Ils ont aussi déposé deux drapeaux suisses sur le panneau indiquant l’altitude du col qui permet de rejoindre Vallorcine.

«Ouvrez nos RER, sinon on bouge les frontières», ont-ils écrit.

Auparavant, le maire de Châtel, en Haute-Savoie, Nicolas Rubin, avait publié une vidéo sur son compte Facebook où il chante sur la mélodie culte de «France» de Michel Sardou avec ses propres paroles pour contester la décision du gouvernement sur l’interdiction du ski de piste.

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: de nouveaux détails sur la victime et l’opération
Femme brûlée vive près de Bordeaux: des proches et témoins évoquent leur impuissance face à la situation
Londres envoie des patrouilles près de Jersey après les menaces de Paris
Un sondage révèle quelle proportion de Français approuvent l’idée d’un pass sanitaire
Tags:
Covid-19, interdiction, ski alpin, gouvernement, Suisse, Haute-Savoie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook