Faits divers
URL courte
Par
7437
S'abonner

Afin de forcer son ex petite-amie à avorter, il a pénétré dans son domicile avec deux complices dans l'Yonne. Elle a été gazée et, tirée par les cheveux, emmenée dans leur voiture, rapporte France Bleu. Les trois hommes sont poursuivis en justice, l’instigateur risque une peine allant jusqu’à cinq ans de prison.

Une femme enceinte a été agressée et gazée par trois hommes dans l’Yonne, dont le père de l’enfant qu’elle portait pour la forcer à avorter, relate France Bleu.

Les faits se sont déroulés le 6 décembre dans la ville de Sens. Les suspects se sont introduits par la fenêtre dans l’habitation de la victime. Celle-ci était en présence d’une amie et de sa fille de 14 ans. Son ex-copain a commencé à la gazer à la bombe lacrymogène.

En la tirant par les cheveux, lui et ses deux complices l’ont emmenée dans leur voiture. Témoin de la scène, un voisin a appelé la police. La femme a été libérée.

Procès judiciaire

L’instigateur, qui est en couple avec une autre femme, est poursuivi pour violation de domicile, violence avec arme et séquestration, poursuit la radio. Il risque d’écoper d’une peine allant jusqu’à cinq ans de prison.

Âgés d’une trentaine d’années et originaires d’Île-de-France, les agresseurs ne sont pas connus des services de police et sont tous insérés professionnellement. Le parquet leur proposera une peine selon le principe du plaider-coupable. En cas de refus, ils seront poursuivis lors d’une audience classique, a précisé France Bleu.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
prison, peine, gaz lacrymogènes, agression, enceinte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook