Faits divers
URL courte
Par
115044
S'abonner

Au total 56 personnes, des Français pour la plupart, ont été interpellées par la police belge lors d’une soirée clandestine en compagnie d’escort-girls.

Une partie fine géante organisée en pleine pandémie dans une commune francophone des Ardennes belges s’est soldée par une cinquantaine d’interpellations, rapporte le journal belge La Meuse.

Selon ses informations, des policiers qui intervenaient pour tapage nocturne dans le gîte de Saint-Mard, près de la frontière française, y ont retrouvé des dizaines de fêtards en compagnie d’escort-girls en petite tenue: il s’agissait en effet d’une fête anniversaire à l’occasion des 28 ans d’une des participantes.

Le maire condamne un comportement «totalement irresponsable».

La source citée par La Meuse ajoute que les droits d’entrée à cette soirée clandestine s’élevaient à 250 euros. Au total, 56 personnes ont été interpellées, françaises pour la plupart. Alors que la majorité des PV ont été dressés pour non-respect du confinement, une personne était en possession de stupéfiants et une autre de gaz hilarant.

Le maire de Virton a vivement condamné le comportement «totalement irresponsable» des fêtards, en soulignant que de tels incidents étaient déjà survenus dans la commune, mais qu’«ici cela pren[ait] d’autres proportions».

Lire aussi:

«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
«Scandale sanitaire»? Des enfants roms contaminés au plomb dans le Val-d’Oise
Tags:
France, Belgique, police, confinement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook