Faits divers
URL courte
Par
3168
S'abonner

Une patrouille de police qui circulait dans les rues de Bordeaux a été agressée par une quinzaine d’individus après leur avoir simplement demandé de se disperser dans le contexte des mesures de confinement.

Des policiers de la Compagnie départementale d’intervention (CDI) ont remarqué, durant l’après-midi du dimanche 13 décembre, une quinzaine de personnes sur une place de Bordeaux. Les agents ont décidé d’aller y voir de plus près, étant donné que les mesures de confinement restent en vigueur dans le pays. Ils ont demandé aux membres du groupe de se disperser et de rentrer chez eux s’ils n’avaient pas d’attestation de sortie, relate Actu17.

C’est alors que les fonctionnaires sont devenus la cible non seulement d’insultes, mais aussi de projectiles. Ils ont même dû utiliser des grenades lacrymogènes. Le gaz ayant dispersé les agresseurs, personne n’a pu être interpellé. L’incident n’a pas fait de blessés.

Une enquête a été ouverte, précise le média.

D’autres agressions

Les cas d’attaques contre des policiers se multiplient dernièrement. Ainsi, deux d’entre eux ont été agressés le même jour, mais à Valenciennes, dans le nord du pays. Ils ont été passés à tabac après avoir tenté de mettre fin à un rodéo sauvage.

À peine une semaine plus tôt, deux de leurs collègues ont été blessés dans un guet-apens tendu par une quinzaine d’individus. Ils ont notamment été caillassés et visés par des tirs de mortiers d’artifice à Cholet, dans le Maine-et-Loire.

Une autre attaque a été perpétrée à Marseille le 5 décembre. Le véhicule d’une patrouille de police a été incendiée au cocktail Molotov. Aucun agent n’a été blessé mais ils se sont dits choqués et ont déposé plainte.

Lire aussi:

Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Pass sanitaire: «Le Président est convaincu que le fonctionnement parlementaire est une chose secondaire» - Vidéo
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
Bordeaux, police, agression
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook