Faits divers
URL courte
Par
131246
S'abonner

Le tribunal correctionnel de Tours a condamné le 14 décembre à six mois de prison avec sursis et à 18 mois d'interdiction d'exercer un policier qui avait giflé un homme ivre, visiblement drogué, exhibant ses parties intimes sur les bords de Loire. L’agent avait affirmé que son acte était «pour le stimuler».

Un policier a écopé lundi 14 décembre à Tours (Indre-et-Loire) de six mois de prison avec sursis et de 18 mois d'interdiction d'exercer pour avoir donné une gifle à un homme lors d’une intervention, rapporte France Bleu.

Les faits remontent au 28 juillet aux alentours de 21h, selon La Nouvelle République. Les policiers ont été appelés pour maîtriser un homme alcoolisé, visiblement drogué, qui embêtait les gens et exhibait ses parties intimes sur les bords de Loire.

L’un d’entre eux a assené une gifle à sa tempe «pour le stimuler», selon son propre témoignage. La victime s’est ensuite enfuie, avant d'être prise en charge par les pompiers.

Une témoin s’est tournée vers le parquet le lendemain pour faire part de la violence de la claque qu’elle a affirmé avoir entendu à une distance de plusieurs mètres. Le parquet a ainsi décidé d’engager des poursuites après dénonciation, requérant huit mois de prison avec sursis.

«C'est la mode de nous persécuter»

«Il faut vite démonter qu'on n'est pas complaisant avec la police, et le moyen le plus sûr c'est de taper dessus. En oubliant le droit aux policiers d'avoir aussi le droit à l'erreur. On a le droit de voler, de casser et d'avoir un simple rappel à la loi mais visiblement en tant que policier ce n'est pas possible. C'est la mode de nous persécuter... et la justice, elle aussi, vient de le prouver», a expliqué à France Bleu le représentant du syndicat Alliance, Vincenzo Agrelo.

L’avocat va faire appel de la décision.

Lire aussi:

Les USA sont en train de devenir une URSS 2.0, selon une ancienne du renseignement américain
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
«Nous sommes totalement dépassés!»: L'Algérie face au variant Delta et au manque d'oxygène
Tags:
France, Tours, violences policières
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook