Faits divers
URL courte
Par
346
S'abonner

Une vive inquiétude a été suscitée ce 15 décembre à Montpellier et dans plusieurs autres villes de l'Hérault par le déclenchement de la sirène d'alerte de la ville. Toutefois, il ne s'agissait que d'une erreur technique, a affirmé le maire.

Les sirènes d’alerte se sont déclenchées ce 15 décembre après 17h00 dans tout Montpellier, ce qui a suscité une vague de réactions et d’inquiétudes sur les réseaux sociaux.

Elles ont aussi résonné dans d'autres communes du département de l'Hérault.

«Un problème technique»

Les sirènes, qui préviennent la population en cas de danger important, sont actionnées par les services de la préfecture. Ceux-ci se sont dépêchés de rassurer les habitants en évoquant «un problème technique d'ajustement».

Le maire, Michaël Delafosse, a indiqué pour sa part qu'une enquête était «en cours sur la raison technique du déclenchement de la sirène».

La durée du signal

Les sirènes d'alerte servent à «prévenir la population d’un sinistre de sécurité civile, d’origine naturelle ou technologique», rappelait le ministère de l’Intérieur dans l’Historique de l’alerte.

Le site Dossier familial explique pour sa part pourquoi la durée du signal est d’une minute et 41 secondes.

«À l’époque de leur mise en place, il fallait 20 secondes pour que les sirènes atteignent leur pleine puissance, puis 21 secondes pour se taire. Et on estimait qu’il fallait au moins une minute pour que toute la population l’entende.»

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
inquiétude, sirène, Montpellier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook