Faits divers
URL courte
Par
11550
S'abonner

«J’ai été choquée», confie auprès de La Dépêche du Midi une Toulousaine qui, après avoir laissé un SDF rester dans le jardin de ses parents, a réalisé que la police municipale l’avait expulsé sans son autorisation. Les forces de l’ordre ont agi à la suite du signalement d’un voisin apeuré.

Un SDF, autorisé par une Toulousaine à vivre quelques jours dans le jardin de ses parents, en a été expulsé par la police à cause d’un voisin, relate La Dépêche du Midi.

En passant le 6 décembre devant la maison de ses parents, inoccupée depuis leur mort, la femme a remarqué un SDF d’une trentaine d’années s’installer sous le porche. Elle est allée à sa rencontre «de manière tout à fait amicale», celui-ci «ne dérangeait personne, s’était mis là pour s’abriter, sans pénétrer dans la maison»

Après avoir réussi à le placer sur la liste d’attente pour trouver un hébergement, elle l’a laissé rester dans le jardin pendant encore quelques jours.

Il disparaît

Cependant, en son absence, le SDF a été expulsé par la police municipale. C’est une voisine qui a assisté à leur intervention et en a fait part à la propriétaire. 

«J’ai été choquée, et les voisins aussi. Par la manière, et par le fait que la police municipale soit entrée dans un jardin privé, sans l’autorisation des propriétaires», a confié la femme auprès du quotidien.

«Et puis surtout, j’ai appris, en téléphonant au service Allô Toulouse, que cette intervention avait été réalisée sur signalement d’un voisin, qui avait vu ce SDF installé sous le porche. Je ne sais pas de qui il s’agit, mais c’est choquant».

En confirmant l’affaire à La Dépêche du Midi, la mairie a expliqué qu’elle avait reçu un appel d’un voisin qui avait peur que la maison de ces propriétaires qu’il connaissait bien «ne soit squattée». Et de préciser que le SDF «s’est levé sans mot dire», a «ramassé certaines de ses affaires et s’en est allé»:

«Toute l’intervention s’est passée dans le calme».

La propriétaire de la maison se dit néanmoins «choquée»:

«Dans le quartier, tout le monde sait que je passe souvent dans la maison de mes parents», a-t-elle assuré en disant qu’elle n’était pas au courant de ce qu’il était devenu.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Face au «chantage» gouvernemental, ils préfèrent acheter un faux-vrai pass sanitaire par principe - témoignages
Tags:
SDF, Toulouse, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook