Faits divers
URL courte
Par
9828
S'abonner

La bibliothèque municipale de la Goutte d'Or à Paris (XVIIIe), vandalisée une nouvelle fois dans la nuit de lundi à mardi dernier, ne reprendra pas ses activités avant janvier. Sa réouverture mercredi 16 décembre après un mois de fermeture temporaire liée à des agressions répétées a été repoussée jusqu'à nouvel ordre.

La réouverture de la bibliothèque municipale de la Goutte d'Or prévue pour mercredi 16 décembre n'a pas eu lieu. Ses activités ne seront pas reprises avant, au mieux, janvier 2021, rapporte Le Parisien.

La mairie de Paris explique cette fermeture temporaire prolongée par les «agressions répétées des dealers et des délinquants environnants».

En novembre dernier, les 25 agents employés par la bibliothèque de quartier avait fait valoir leur droit de retrait. En cause, des incidents aux abords de l'établissement liés au deal des psychotropes, des bagarres, des agressions, des vols, des menaces…

La mairie accepte un plan de sécurisation

Le problème a été pris très au sérieux par la mairie de Paris qui a mis en place un plan de sécurisation après plusieurs réunions de travail avec le personnel. Un plan prévoyant notamment la pose de boutons d'alarme, d'un visiophone et de vidéosurveillance à l'intérieur de l'établissement, l'installation de barrières autour et le renforcement des effectifs de surveillance de la DPSP (le service de sécurité de la mairie) et de la police nationale, la présence permanente d'un vigile à l'entrée…

«Tout était prêt pour une réouverture, mais seulement deux après-midi par semaine (les mercredis et samedis) dans un premier temps», a signalé au Parisien la responsable de la bibliothèque.

Or, une nouvelle attaque «ciblée» commise dans la nuit de lundi à mardi dernier a porté un coup d'arrêt à ce programme de réouverture.

Les quelques vitres épargnées un mois plus tôt ont été cette fois visées.

«Ce qui est sûr [...], c'est que l'on ne peut pas rouvrir dans ces conditions d'insécurité pour le public», commentent les agents de la bibliothèque en soulignant que les riverains, «très attachés à leur équipement public» les soutiennent.

Les bibliothécaires réclament la présence de la police

Ce mercredi, les bibliothécaires ont rédigé un nouvel «appel à l'aide» qui va être adressé à la préfecture de police, au parquet, au ministère de l'Intérieur et même au Président de la République.

Ils demandent une présence permanente de la police nationale sur ce nouveau lieu de deal pour remplacer les passages des patrouilles de police du commissariat (située à une centaine de mètres à peine) qui ne font qu'interrompre les trafics.

Lire aussi:

Véran déclare que le couvre-feu à 18h «ne suffit pas à faire reculer le virus»
Un homme tue deux femmes dont une employée du Pôle emploi
Pr Raoult: «Il faut arrêter de penser que les gens vont vivre indéfiniment enfermés» – entretien exclusif
Tags:
agression, fermeture, bibliothèque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook