Faits divers
URL courte
Par
9914
S'abonner

Des gendarmes du GIGN sont intervenus dimanche dans le Morbihan pour maîtriser un homme malade retranché chez lui. Le forcené a été interpellé en début de soirée. Le zone a été bouclée lors de l’opération.

Un important groupe de militaires du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale) ont été déployés le 20 décembre dans le bourg de Ploeren (Morbihan) pour un forcené retranché chez lui et potentiellement armé. Il se montrait menaçant envers ses voisins et lui-même, disant qu’il allait «tout faire péter».

L’homme, âgé de 40 ans, avait fait du bruit toute la nuit. À l’arrivée des gendarmes, il a continué de proférer des menaces de mort et tenu des propos incohérents, affirmant qu’il était en possession d’une arme à feu, relate Le Télégramme.

Un malade

Le centre-bourg a été bouclé à partir de 11h du matin, précise Ouest-France. Un négociateur a été engagé pour le convaincre de se rendre, mais a échoué sa tentative. L’homme, souffrant de troubles de la personnalité, a finalement pu être interpellé peu avant 19h.
D’après les premiers éléments, aucune arme à feu n’a été retrouvée chez le forcené. Il n’y a pas eu de coup de feu pendant l’assaut. Personne n’a été blessé.

La maison qu’habite le quadragénaire est constituée de plusieurs logements sociaux. Lors de l’opération, les occupants des autres logements ont été évacués.

Le forcené «était régulièrement hospitalisé pour ses problèmes de santé. Il était suivi socialement et médicalement», a expliqué le maire de la commune cité par Ouest France.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Tags:
GIGN, Morbihan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook