Faits divers
URL courte
Par
1181
S'abonner

Malgré le couvre-feu, des dizaines d’adolescents se seraient rejoints vendredi sans invitation à un anniversaire qu’une mineure voulait célébrer en petit comité à Cannes. En cause, un post sur les réseaux sociaux. La police a dressé 23 procès-verbaux.

Ce qui aurait dû être une célébration d’anniversaire en petit comité, le 18 décembre à Cannes (Alpes-Maritimes), est devenu un attroupement. Or, la concernée de 15 ans avait invité moins d’une dizaine de mineurs dans un petit appartement loué pour l’occasion, relate Nice-Matin.

C’est une diffusion sur les réseaux sociaux qui aurait tout gâché. L’ayant lue, des dizaines de personnes non invitées auraient alors décidé de se joindre à la fête. La soirée a finalement réuni une trentaine voire une soixantaine de convives.

La police a été alertée. Arrivée sur place, leur voiture a manqué de peu d’être frappée par un jet de canette.

135 euros d’amende

Comme les lieux de la fête étaient une propriété privée, les fonctionnaires n’ont pas pu y entrer. Ils ont alors placé la sortie du bâtiment sous vidéosurveillance, ce qui leur a permis d’interpeller les participants un par un alors qu’ils quittaient l’immeuble, vers minuit.

Les fêtards ont été verbalisés. Finalement, 23 personnes devront payer une amende de 135 euros, notamment pour non-respect des mesures de couvre-feu.

L’organisatrice, choquée par l’évolution de la célébration, était partie un peu avant. Elle a été retrouvée par une patrouille de police puis entendue au commissariat de Cannes. Elle aurait expliqué ne pas avoir prévu de recevoir autant de visiteurs.

La mineure devrait désormais être convoquée en compagnie de ses parents. Le parquet a été saisi. L’enquête est en cours.

Lire aussi:

Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Tags:
Cannes, couvre-feu, anniversaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook