Faits divers
URL courte
Par
14109
S'abonner

Souffrant prétendument de schizophrénie, un homme d’une trentaine d’années s’est retranché pendant plusieurs heures chez lui, à Valenciennes, proférant des menaces de mort envers la police et les riverains. Le forcené a été finalement interpellé par le RAID.

Alors que les forces de l’ordre venaient d’apprendre la tragédie du meurtre de trois gendarmes commis par un forcené, le RAID a dû intervenir à Valenciennes (Nord) pour des menaces émises à l’encontre de policiers, relate La Voix du Nord.

Mercredi 23 décembre, au matin, la police a reçu l’appel d’un individu résidant place de la Libération qui menaçait de «se faire du flic». Selon un témoin, l’homme est également descendu dans la rue et «criait qu’il allait tuer tout le monde».

Place bouclée pendant de longues heures

Le forcené est resté retranché chez lui pendant près de quatre heures. La place de la Libération a été bouclée.

Le RAID a été dépêché sur les lieux. Le groupe d’intervention a finalement neutralisé et interpellé l’homme d’une trentaine d’années dans l’après-midi.

Toujours selon la Voix du Nord, il souffre de schizophrénie.

Lire aussi:

Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
Tags:
police, RAID, Valenciennes, schizophrénie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook