Faits divers
URL courte
Par
1921
S'abonner

Un canular téléphonique a mobilisé des policiers municipaux, nationaux, des drones ainsi que le Raid, le 28 décembre à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône). Une personne leur a fait croire qu’un homme aurait tiré sur son fils, relate France Bleu Provence.

Les forces de l’ordre et les secours de Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône) ont été victimes d’un canular téléphonique le 28 décembre, rapporte France Bleu Provence. Le Raid et la police, équipés de drones, ont été mobilisés pour neutraliser un homme qui aurait tiré sur son fils, menaçant «de tout faire exploser».

«Mes services me téléphonent pour me dire qu’un forcené a tiré sur son fils, qu’il s’est retranché dans sa maison et qu’il menace de tout faire exploser», raconte le maire Roland Mouren à France Bleu Provence.

«C’est une honte de faire ça»

Après avoir réussi à entrer en contact avec l’habitant du logement concerné, la police a découvert que l’homme n’avait rien à se reprocher car son téléphone avait été piraté. Il s’agissait de «swatting», un «canular téléphonique qui consiste à piéger les services de police», précise le maire de la commune.

«S’il y a des personnes à respecter, ce sont les services de sécurité, de police, les pompiers. C’est une honte de faire ça», s’indigne M.Mouren.

Les forces de l’ordre ont été mobilisées pendant deux heures avant que l’alerte ne soit levée.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
police, Bouches-du-Rhône, canulars
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook