Faits divers
URL courte
Par
3046105
S'abonner

Le soir de la Saint-Sylvestre, les forces de l’ordre sont intervenues dans un club privé de Marseille, interrompant une soirée «coquine» et verbalisant ses 27 participants, relate La Provence. Le directeur de l’établissement a été placé en garde à vue.

Jeudi 31 décembre, vers 22h30, la police de Marseille a mis fin à un réveillon un peu particulier dans le club privé «Au quatre sans coup Férir», dans le cinquième arrondissement de la ville. En effet, 27 hommes et femmes s’y trouvaient dévêtus pour une soirée «coquine», rapporte La Provence.

Les policiers ont dû demander aux convives de se rhabiller et tous ont reçu une amende de 135 euros pour non-respect du couvre-feu. Une vidéaste et une maquilleuse se trouvant sur place ont également été verbalisées. Le gérant de l’établissement, à l’origine de cet événement, a quant à lui été placé en garde à vue.

«Certes, ils avaient du gel, mais il n’était pas hydroalcoolique, et ils avaient des masques, mais ils étaient portés sur les yeux», a glissé un policier auprès du journal.

Soirée de 300 personnes

Toujours selon La Provence, un plus gros coup de filet a été opéré le même soir dans la cité phocéenne, où 300 fêtards s’étaient rassemblés pour une soirée clandestine, cette fois davantage portée sur la consommation d’alcool. Un peu plus de 150 personnes ont été verbalisées et cinq d’entre elles, dont trois organisateurs, ont été placées en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour mise en danger de la vie d’autrui et travail dissimulé. L’un des policiers a été blessé par des jets de bouteille.

Mais la soirée du 31 décembre a surtout été marquée par la rave party rassemblant quelque 2.500 personnes au sud de Rennes et ayant mené à 800 verbalisations et 407 placements en garde à vue. L’événement ne s’est terminé qu’au matin du samedi 2 janvier, pour une durée totale de 36 heures.

Lire aussi:

Un bus de la RATP aspergé d’essence et incendié dans les Yvelines – vidéo
Premières images de l’hélicoptère Ingenuity sur Mars
Un sénateur russe conseille à Boris Johnson «d’économiser» sur l’envoi de navires de guerre en mer Noire
Tags:
Marseille, garde à vue, couvre-feu, soirée, fête
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook