Faits divers
URL courte
Par
71227
S'abonner

Un organisateur de la fête sauvage qui a réuni 2.400 personnes au sud de Rennes à l'occasion du Nouvel An a été placé en détention provisoire, a annoncé le procureur de la République de Rennes.

Un des organisateurs de la fête sauvage qui a rassemblé environ 2.400 personnes au sud de Rennes au Nouvel An, mis en examen lundi, a été placé en détention provisoire, a annoncé le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc.

Devant la presse, M.Astruc a précisé que cet homme, né en 1999, est sans antécédent judiciaire. Il avait été mis en examen pour organisation illicite de cette manifestation, mise en danger de la vie d'autrui, tenue illicite d'un débit de boisson, aide à l'usage par autrui de produits stupéfiants, dégradation de bien d'autrui, exécution de travail dissimulé.

Près de 2.400 participants

La rave party sauvage qui se tenait à Lieuron depuis jeudi 31 décembre avec environ 2.400 personnes venues de France et de l'étranger s'est terminée le 2 janvier. Plus de 1.600 verbalisations ont été effectuées et du matériel a été saisi.

Selon un tweet du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, les gendarmes ont établi «1.225 infractions Covid (masques-rassemblement-couvre-feu) + 420 infractions diverses dont 225 en lien avec les stupéfiants».

Lire aussi:

L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
Nouvel An, fête, Rennes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook