Faits divers
URL courte
Par
13215
S'abonner

Deux individus de 30 et 38 ans ont été placés en garde à vue après la découverte lors d’un contrôle suivi d’une perquisition d’explosifs et d’armes. L’hypothèse d’un attentat serait écartée.

Intervenant pour une autre affaire judiciaire, des policiers du commissariat de Belfort ont contrôlé deux trentenaires dont l’un était en possession d’une petite quantité d’un explosif de type C4 et du matériel pour le déclencher, rapporte L’Est Républicain.

Comme le relate le quotidien, cette découverte a provoqué une opération de police de grande envergure au niveau du 12 rue de Moscou à Belfort. Un périmètre de sécurité a été mis en place.

Le média précise que les deux hommes de 30 et 38 ans, connus des services de police, ont été contrôlés et que les fonctionnaires ont fait cette découverte dans le sac transporté par le plus âgé.

Après leur interpellation, la direction départementale de la sécurité publique a envoyé plusieurs patrouilles pour sécuriser les lieux.

«Dans un premier temps, leur nature n’était pas certaine», a indiqué au média l’adjoint à la sécurité Tony Kneip, venu sur place.

«Le principe de précaution a été appliqué. L’évacuation de l’immeuble du 6 au 12 rue de Moscou a été envisagée un peu avant l’heure de midi», a-t-il ajouté.

Des armes découvertes

Des agents du service de déminage ont conclu que les explosifs ne présentaient pas de danger tant qu’ils n’étaient pas reliés à un détonateur.

Les investigations dans l’appartement du suspect de 38 ans ont été lancées.

«D’après ce qui se dit», résume auprès du quotidien une mère de famille, «aucun stupéfiant n’a été trouvé. Mais le plus âgé des deux hommes avait un fusil et des munitions. Cela se savait dans le quartier. Certaines de mes connaissances le suspectaient de posséder des explosifs».

La sûreté urbaine de Belfort et la police judiciaire de Besançon ont été saisies de cette enquête. À ce stade, l’hypothèse d’un attentat terroriste serait écartée. En attendant, les deux suspects restent en garde à vue.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
police, interpellation, explosifs, contrôle, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook