Faits divers
URL courte
Par
14747
S'abonner

Une nouvelle fois la police a été visée par des tirs de mortiers d’artifice. Selon France Bleu, le commissariat de Le Grand-Quevilly a été attaqué le 9 janvier par un groupe de mineurs. Plus tôt dans l'après-midi, ces policiers avaient déjà empêché une dizaine de voyous de dérober une draisienne électrique à un couple.

C'est la première fois que le commissariat de Le Grand-Quevilly (Seine-Maritime) est pris pour cible. Comme le relate France Bleu, ce 9 janvier aux alentours de 20 heures le bâtiment a été attaqué par un groupe de trois ou quatre individus de 13 à 14 ans. Les mineurs ont utilisé des mortiers d'artifice qu'ils lançaient sur les locaux au moment où trois policiers se trouvaient à l'intérieur.

Peu après, les forces de l’ordre les ont interpellés. L’un des policiers de la BAC a été visé par un tir de mortier, les manches de son équipement ont brûlé.

Un lien avec une tentative de vol?

Plus tôt dans l'après-midi, dans le quartier près du commissariat, une dizaine de mineurs avaient tenté de dérober une draisienne électrique à un couple. Trois policiers étaient intervenus.Et bien que la police écarte tout lien formel entre cette tentative et l'attaque du commissariat, les trois fonctionnaires sont ceux qui se trouvaient dans les locaux, indique le média.

Interrogé par France Bleu, le maire de Le Grand-Quevilly, Nicolas Rouly, a dénoncé des «actes inacceptables, graves et préoccupants». L’élu vise à convoquer dans les prochains jours un conseil local de prévention de la délinquance.

Lire aussi:

La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Tags:
police, attaque, commissariat, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook