Faits divers
URL courte
Par
225033
S'abonner

Un ou deux livreurs de Deliveroo ont refusé de prendre une course au motif qu’ils ne livraient «pas pour les juifs». Les restaurateurs, ainsi que le bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, ont porté plainte.

Deux plaintes ont été déposées à Strasbourg après qu’un ou deux livreurs de la société Deliveroo ont refusé de prendre une course au motif qu’ils ne livraient «pas pour les juifs», raconte le quotidien Dernières nouvelles d’Alsace (DNA).

Selon l’avocat Raphaël Nisand cité par DNA, le 7 janvier, un livreur siglé Deliveroo s’est présenté dans un restaurant casher de Strasbourg et a demandé quelle était sa spécialité.

«Quand on lui a dit la cuisine israélienne, il a répondu: "Je ne sers pas les juifs" et il a tendu son portable en disant: "Voilà c’est annulé"» affirme Me Nisand.

Quelques instants plus tard, la même scène s’est déroulée dans un autre restaurant casher de la ville sans que l’on puisse savoir pour l’instant s’il s’agit du même livreur, explique le journal.

Plusieurs plaintes déposées

Les deux restaurateurs ont déposé plainte le soir même au commissariat. De son côté, Me Nisand a porté plainte au nom du bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), pour discrimination dans l’offre d’un bien ou d’un service en raison de l’ethnie, la race ou la religion contre Deliveroo et le ou les livreurs.

Une enquête a été ouverte et confiée aux policiers de la sûreté départementale.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Un drôle de cluster d'une cinquantaine de Chinois positifs au Covid-19 à Roissy
Tags:
antisémitisme, France, Strasbourg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook