Faits divers
URL courte
Par
16154
S'abonner

Un revendeur de drogue assure au tribunal qu’il a été manipulé par un réseau de dealers et demande à être remis en liberté après avoir fauché mortellement un homme de 59 ans en vélo alors qu’il tentait d’échapper à la police.

Le 12 août dernier à Paris, dans le quartier de Montparnasse, un dealer a écrasé en voiture un homme en tentant d’échapper à un contrôle de police. Selon Le Parisien, il tente désormais d’être remis en liberté.

Les événements d’août

Mohammed, 21 ans, livrait de la drogue pour le réseau Caliweed quand il s’est fait arrêter par la police en raison de l’aile pliée de sa voiture. En fuyant, il est entré en collision avec un véhicule de police, a accéléré à plus de 80 km/h et a percuté un cycliste de 59 ans qui n’a pas survécu à ses blessures.

Le mis en cause a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat du 14e arrondissement de Paris. 1,1 kilo d’herbe de cannabis et 95 euros ont été saisis dans la voiture. La police a découvert 600 contacts dans ses portables et 1.500 euros en liquide à son domicile.

Les premières auditions

L’homme assurait pendant ses premières auditions qu’il avait pensé que la roue du vélo qui s’était écrasée sur son pare-brise avait été jetée par les forces de l’ordre. Il a justifié sa fuite par la panique lorsque les fonctionnaires ont dégainé leur arme. Le 27 octobre dernier, il a affirmé «qu’il n’a jamais eu l’intention de tuer quelqu’un».

Le dealer a d’ailleurs expliqué qu’il assurait des livraisons pour le réseau Caliweed, installé à Villejuif, afin de s’acquitter d’une dette. Mohammed recevait ses ordres de livraison grâce aux applications des messageries cryptées WhatsApp et Signal.

Durant sa garde à vue, il a été diagnostiqué avec une défaillance de santé causée par la trop grande absorption de drogue. Toutefois, son casier judiciaire est vierge, souligne le média.

Il est mis en examen au palais de justice de Paris pour homicide involontaire et trafic de stupéfiants.

La chambre de l’instruction de Paris a essuyé un refus de remise en liberté fin décembre. Ses deux avocats plaident qu’il souffre de graves problèmes de santé, a été manipulé par des dealers du Val-de-Marne et qu’il devrait pouvoir retrouver sa liberté.

«Je m’en veux de ce qui est arrivé», a déclaré le mis en cause.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
cyclisme, libération, dealer, résine de cannabis, cannabis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook