Faits divers
URL courte
Par
9471
S'abonner

Un professeur de collège du Gard a été agressé, confondu avec un autre enseignant auquel on reprochait, faussement, la «consultation de sites pornographiques en classe». Trois collégiens seront convoqués suite à cette dénonciation calomnieuse.

Un homme a agressé mercredi 13 janvier un enseignant à la sortie du collège de Saint-Gilles (Gard) en le prenant pour un autre professeur faussement accusé par des collégiens d'avoir consulté de la pornographie en classe, a indiqué le procureur de la République de Nîmes.

Selon Éric Maurel, l'homme a notamment invectivé et menacé le professeur en assurant qu'il était l'auteur d'une consultation pornographique en classe. Il a ensuite brisé le pare-brise de la voiture de l'enseignant qui a été légèrement blessé au visage, a précisé M.Maurel dans des messages à la presse.

L'agresseur a pu prendre la fuite et l'enquête a été confiée à la Brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Nîmes. Le procureur de Nîmes a indiqué après 21h00 qu'un suspect avait été arrêté par la gendarmerie et placé en garde à vue dans la soirée. Il n'a pas souhaité préciser à ce stade l'âge de cet homme ni s'il s'agissait d'un parent d'élève.

Dénonciation mensongère

Le 8 janvier trois collégiens avaient dénoncé «faussement un [autre] professeur pour consultation de sites pornographiques en classe», a souligné le procureur.

Le principal avait alerté l'autorité judiciaire le 12 janvier.

L'enquête, «dont l'exploitation de l'ordinateur du professeur, révélera le caractère mensonger de la dénonciation», a insisté M.Maurel.

Le parquet a décidé de poursuivre les trois collégiens qui seront convoqués pour être entendus devant le juge pour enfants pour dénonciation de faits imaginaires et dénonciation calomnieuse, a-t-il précisé à l'AFP.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
accusations, mensonge, professeur, porno
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook