Faits divers
URL courte
Par
141689
S'abonner

Un collier qui bipe en cas d’approche de son voisin de bureau. Le groupe suédois Essity souhaite adopter ce système pour protéger ses salariés français de la contamination au Covid-19. La CFDT dénonce pour sa part un dispositif «complètement anxiogène» et «une atteinte aux libertés individuelles».

Afin de lutter contre la propagation du Covid-19, le groupe suédois Essity qui produit sous diverses marques serviettes et mouchoirs en papier, serviettes hygiéniques, couches ou cotons démaquillants, veut équiper ses salariés français d'un collier qui sonne en cas de rapprochement trop marqué.

D'après le syndicat CFDT, numéro un dans l'entreprise, ces «colliers émettraient un son de 85 décibels dès que la distanciation sociale ne serait plus respectée».

La firme à son tour précise que «ce dispositif ne comporte pas de système de géolocalisation et n'est pas relié à des informations personnelles». En outre, ce boîtier serait inactif dans les sanitaires, au restaurant d'entreprise ou encore à l'infirmerie.

Le syndicat en colère

Malgré ces intentions, la CFDT dénonce un dispositif «complètement anxiogène» et «une atteinte aux libertés individuelles».

C'est «un système comparable à celui qui dissuade les chiens d'aboyer», dénonce l’organisation dans un communiqué, relayée par l'AFP.

«Nous on pense que derrière, après le Covid, on pourrait continuer à utiliser ce système pour la sécurité, on craint que ça finisse mal», s'inquiète Mme Duguet.

Lire aussi:

Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Sanofi a commis une «erreur de débutant» en fabriquant son vaccin: une virologue étrille le géant français
Tags:
contamination, CFDT, Covid-19, collier, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook