Faits divers
URL courte
Par
6215
S'abonner

Un toxicomane a été condamné à six mois de prison ferme par le tribunal pour avoir agressé un résident handicapé du foyer Coallia, à Noyon. Citée par Le Parisien, l’avocate de l’agresseur explique que «le crack engendre un manque phénoménal».

Ayant besoin d’argent pour acheter de la drogue, un Noyonnais a agressé son voisin handicapé, le 9 janvier, rapporte Le Parisien.

Comme le relate le quotidien, le trentenaire s'est rendu chez son voisin de palier, au sein du foyer Coallia, pour lui vendre un manteau à 10 euros. Ce dernier qui souffre d'un handicap mental a refusé. C’est alors que le toxicomane l'a empoigné, lui a serré le cou et l’a poussé sur son lit.

Alerté par les appels au secours, un autre résident a mis en fuite l'agresseur et a appelé la gendarmerie.

La défense explique la détresse de son client

Condamné ce 14 janvier par le tribunal de Compiègne à six mois de prison ferme et six mois avec sursis, l’agresseur devra suivre des soins psychologiques et en addictologie, sous peine de devoir effectuer sa peine de sursis. Le tribunal lui a également interdit d'entrer en contact avec sa victime et de paraître au foyer Coallia.

Comme l’a expliqué l’avocate, son client «est prêt à vendre ses vêtements pour s'approvisionner dans l'urgence de l'addiction. Le crack engendre un manque phénoménal».

 

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
drogue, handicap, agression, Oise, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook