Faits divers
URL courte
Par
161345
S'abonner

Après avoir passé plusieurs commandes d’au moins 250.000 euros pour des vêtements et accessoires de luxe via des cartes bancaires volées, deux malfaiteurs, membre d’un vaste réseau d’escroquerie, ont été placés en détention provisoire, indique Actu17.

Impliqués dans une affaire d’achats frauduleux de vêtements de luxe pour plus de 250.000 euros, deux membres d’une bande internationale ont été arrêtés à Paris, relate Actu17.

Des enquêteurs de l’Unité d’investigation de recherche et d’enquêtes (UIRE) du XVIIe arrondissement ont prêté attention à une transaction suspecte passée en ligne sur le site du magasin Printemps Haussmann.

Marques haut de gamme

Cette commande de vêtements et d’accessoires de luxe a été passée en plusieurs fois avec des données bancaires différentes. Certains numéros de carte ont été refusés par la banque. Alerté par les policiers, le Groupement des cartes bancaires a découvert d’autres transactions réalisées plus tôt avec des CB volées pour un montant total d’environ 40.000 euros.

Analysant les images des caméras de surveillance, les enquêteurs ont vu les deux individus qui étaient précédemment venus au magasin récupérer des produits de marque Louis Vuitton, Cartier ou Burberry, achetés frauduleusement, précise le site.

Lorsque les escrocs sont revenus pour reprendre leur nouvelle commande, des policiers de la Compagnie de sécurisation et d’intervention parisienne (CSI 75) ont pu les interpeller. Ils ont été placés en garde à vue.

Liens avec le Maroc

L’un des suspects, originaire du Maroc, a reconnu les faits tout en minimisant son rôle. L’autre les a niés. Les deux sont connus des services de police, le premier pour des faits de violences volontaires, l’autre pour trafic de drogue et cambriolage, poursuit le média.

Les investigations ont permis d’établir que les malfaiteurs faisaient partie d’un réseau d’escroquerie international. Leurs téléphones contenaient de nombreux numéros de cartes bancaires envoyés depuis le Maroc, ainsi que des images de relevés de comptes montrant des transactions frauduleuses en plus de liasses de billets obtenues, probablement, par la revente des marchandises.

Une information judiciaire a été ouverte, les suspects ont été placés en détention provisoire. À ce stade de l’enquête, le montant total des escroqueries est d’au moins 250.000 euros et peut être réactualisé.

Lire aussi:

Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Un sondage donne la personnalité politique préférée des Français
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après un échange sur le racisme, Booba vire Jean Messiha du plateau de TPMP
Tags:
Luxe, Paris, fraude, escroc, vêtements
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook