Faits divers
URL courte
Par
101021
S'abonner

Deux bâtiments du plus grand centre de rétention administrative de France, situé en Seine-et-Marne, ont été incendiés lors d’une émeute. Selon France Info, les détenus ont protesté contre l’imposition d’un test PCR.

Près de 70 détenus ont déclenché un incendie ce mercredi 20 janvier, vers 11h10, au centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot, à quelques kilomètres de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, a annoncé ce mercredi 20 janvier France Info.

​Deux bâtiments ont été incendiés. Les détenus se sont ainsi révoltés contre l’imposition d’un test PCR, leur expulsion étant conditionnée à la présentation d’un test négatif récent, précise sur Twitter La Cimade, association de solidarité active avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile.

​L’émeute a pris fin en début d’après-midi après l’arrivée des renforts de police. Au total, 40 CRS, trois équipages locaux et trois équipages de la Police aux frontières (PAF) de Roissy se sont rendus sur les lieux, précise BFM TV.

L’incendie a été maîtrisé vers 12h30, mais les deux bâtiments incendiés seraient inutilisables, d’après La Cimade.

Plusieurs personnes ont été placées en garde à vue et quelques détenus, qui se seraient pris du gaz lacrymogène, ont été emmenés à l’infirmerie. Toutefois, l’association La Cimade indique dans un message qu’aucun blessé n’est à déplorer.

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
L'antiracisme paye? Assa Traoré annonce un partenariat avec Louboutin
Poutine: l’image de Joe Biden présentée par la presse «est loin de la réalité»
Tags:
émeutes, incendie, prison, détenus, Seine-et-Marne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook