Faits divers
URL courte
Par
51810
S'abonner

Des pancartes officielles d'affichage de permis de construire sur un chantier à Montpellier ont été marquées mercredi de deux tags antisémites. Une enquête a été ouverte. Samedi, des faits similaires avaient été signalés.

Deux graffitis à caractère antisémite comportant des étoiles de David ont été découverts le 20 janvier sur des panneaux installés près du centre commercial Odysseum à Montpellier (Hérault). Ils ont été enlevés ce jeudi matin par les services de la ville, relate 20 minutes.

​La présidente de la délégation régionale du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) du Languedoc-Roussillon, Perla Danan, a déposé plainte au commissariat.

«Il y a une émergence inquiétante d’expressions antisémites dans notre belle ville», indique-t-elle à 20 Minutes.

Deuxième cas en une semaine

Pour Mme Danan, «chacun doit faire barrage au racisme et à l’antisémitisme». La police a ouvert une enquête.

Toujours à Montpellier, une inscription similaire avait été découverte samedi 16 janvier sur la porte d’une école privée catholique qui est un lieu de mémoire, car des juifs y ont été cachés pendant la Shoah, rappelle Midi libre.

Le tag à la peinture blanche avait déjà été rapidement effacé. Les auteurs sont toujours recherchés par la police.

Lire aussi:

Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Le seuil des 30.000 cas journaliers de Covid-19 de nouveau franchi en France
Tags:
Montpellier, antisémitisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook