Faits divers
URL courte
Par
21810
S'abonner

Des pancartes officielles d'affichage de permis de construire sur un chantier à Montpellier ont été marquées mercredi de deux tags antisémites. Une enquête a été ouverte. Samedi, des faits similaires avaient été signalés.

Deux graffitis à caractère antisémite comportant des étoiles de David ont été découverts le 20 janvier sur des panneaux installés près du centre commercial Odysseum à Montpellier (Hérault). Ils ont été enlevés ce jeudi matin par les services de la ville, relate 20 minutes.

​La présidente de la délégation régionale du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) du Languedoc-Roussillon, Perla Danan, a déposé plainte au commissariat.

«Il y a une émergence inquiétante d’expressions antisémites dans notre belle ville», indique-t-elle à 20 Minutes.

Deuxième cas en une semaine

Pour Mme Danan, «chacun doit faire barrage au racisme et à l’antisémitisme». La police a ouvert une enquête.

Toujours à Montpellier, une inscription similaire avait été découverte samedi 16 janvier sur la porte d’une école privée catholique qui est un lieu de mémoire, car des juifs y ont été cachés pendant la Shoah, rappelle Midi libre.

Le tag à la peinture blanche avait déjà été rapidement effacé. Les auteurs sont toujours recherchés par la police.

Lire aussi:

Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
«Contrat du siècle»: après les rodomontades macronistes, le temps de la sortie de l’Otan?
Tags:
antisémitisme, Montpellier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook