Faits divers
URL courte
Par
331065
S'abonner

Soupçonné de harcèlement et d’agression sexuelle, François Asselineau, président de l’Union populaire républicaine, a été placé en garde à vue, rapporte Le Point. Une information ensuite également relayée par l’AFP.

Le président et fondateur de l’Union populaire républicaine (UPR) François Asselineau a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête préliminaire pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et harcèlement moral, relate Le Point.

L’homme politique, visé par des plaintes de deux de ses anciens collaborateurs, est auditionné par la brigade de la délinquance à la personne, détaille le magazine.

Enquête ouverte en mai

Le parquet de Paris a ouvert une enquête contre l’ancien candidat à la présidentielle de 2017 en mai dernier. À l’époque, deux plaintes pénales avaient été déposées à l’encontre de M.Asselineau pour qui il s’agissait de «calomnies». Malgré ces accusations, le fondateur de l’UPR a été réélu en juillet dernier à la tête de son parti.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un prévenu pakistanais exhorte un juge à lui «donner» sa «promise» de 14 ans contre son gré
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Tags:
harcèlement sexuel, UPR (Union Populaire Républicaine), François Asselineau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook