Faits divers
URL courte
Par
7412
S'abonner

Peints en bleu pour sensibiliser les riverains au risque d’inondation, huit arbres sur le quai du Châtelet ont suscité la polémique parmi les riverains. Le maire non plus «n'a pas trouvé ça particulièrement joli et esthétique.»

Alors que le niveau du Loiret monte à Orléans, une opération de sensibilisation des habitants a tourné au fiasco. À la hauteur de la place de la Loire, huit arbres ont été peints en bleu vif la semaine dernière à l'initiative de la municipalité.

Inscrite dans les assises de la transition énergétique, cette initiative lancée par l'ONG Bleu Versant vise à sensibiliser les Orléanais au risque d’inondation. La peinture représente le plus haut niveau connu du fleuve, celui de la crue de 1856.

«Nous souhaitions interpeller, alerter, questionner sur ce risque. Et c'est très parlant, quand on est là on voit qu'on a la tête sous l'eau en cas de crue majeure, et on oublie que, si ça n'est pas arrivé depuis longtemps, cela peut se reproduire», a expliqué à France Bleu Romain Roy, adjoint au maire en charge de la transition écologique.

Mécontentement des riverains

Sans aucun panneau explicatif installé, l’idée a été mal perçue par les riverains qui l’ont fustigée sur la page Facebook Pour info à Orléans.

Le maire Serge Grouard n'a pas non plus apprécié ces arbres bleus et ne souhaite pas prolonger l'expérience, d’après le média.

«C'est vrai, il n'a pas trouvé ça particulièrement joli et esthétique. Cela n'est pas à sa convenance, ça n'est pas l'outil de communication qu'il aurait préféré. Nous voulions interpeller, marquer les esprits, c'est fait, le contrat est de toute façon rempli», ajoute M.Roy.

Selon l’adjoint au maire, l’opération a atteint son but: «On a eu beaucoup de réactions, tout ce week-end. Les gens s'interrogent, et c'est le but. Ça n'a pas vocation ensuite à rester. D'autant qu'on avait imaginé de faire cela avec des enfants, sous la forme d'une œuvre d'art, et que ça n'a pas été possible en raison de la crise sanitaire.» Les pigments vont disparaître naturellement et rapidement, a-t-il précisé.

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Tags:
inondation, peinture, France, arbres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook