Faits divers
URL courte
Par
437
S'abonner

Une vingtaine d’interventions de gendarmerie ont été déclenchées après qu’un homme l’a alertée pour de faux faits lorsqu’il était en état d’ébriété. Il a été arrêté et devra s’expliquer au tribunal en juillet.

Un trentenaire habitant à Juigné-sur-Sarthe (Pays de la Loire) est poursuivi pour avoir appelé les gendarmes à 115 reprises en un mois et demi, les alertant sur des faits imaginaires, rapporte le 8 février Ouest-France.

Selon le quotidien, entre le 1er décembre et le 25 janvier, l’individu, souvent en état d’ivresse, contactait les gendarmes et divulguait de fausses informations, entraînant des interventions inutiles.

«Il donnait toutes sortes de motifs, souvent plausibles», explique la gendarmerie, citée par le média, qui a déclenché une dizaine d’interventions après ces appels.

Ouest-France précise que ces appels ont souvent été passés la nuit, lorsque l’individu se trouvait en état d’ébriété au domicile de sa mère à Viré-en-Champagne, à une vingtaine de kilomètres de chez lui.

Une vingtaine de «faux» appels

«Certaines nuits, il a passé jusqu’à vingt-cinq appels», ajoute la gendarmerie.

L’homme a été interpellé et placé en garde à vue le 25 janvier. Il sera convoqué au tribunal le 7 juillet pour divulgation de fausses informations de nature à provoquer l’intervention des secouristes.

Lire aussi:

La sorcellerie a la cote sur TikTok: «Dans des temps compliqués», un moyen pour «donner un sens à notre vie»
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Tags:
tribunal, ivresse, alerte, intervention, gendarmerie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook