Faits divers
URL courte
Par
19482
S'abonner

Désordre complet, objets cassés, crucifix brisés… Des squatteurs ont mis sens dessus dessous le logement d’une femme décédée dans l’Hérault. Son petit-fils, seul héritier, a fait cette découverte.

Après la mort de sa grand-mère de 98 ans, un homme a retrouvé sa maison, située boulevard de Tassigny à Béziers, dans l’Hérault, squattée et saccagée, rapporte Midi Libre.

Selon le quotidien, il a perdu sa grand-mère, placée sous tutelle par son frère à la maison de retraite les Cascades, au début du mois de janvier.

Pour des raisons familiales, ils ne se fréquentaient pas mais il est le seul héritier de ses biens. Il y a quelques jours, il s’est rendu au domicile de son aïeule et a eu la surprise de voir que le logement était en désordre.

«C’est dégueulasse, ça pue et ils ont tout cassé, a-t-il raconté à Midi Libre. La tutrice qui gérait les biens de ma grand-mère ne s’est occupée de rien», alors qu’«elle était payée pour faire ce travail».

«Résultat, le jardin est une jungle, la maison est abîmée et il y a des fuites d’eau dans le toit. Je n’en reviens pas que le labeur de mes grands-parents ait été ainsi laissé à l’abandon», a déploré l’homme qui a publié sur son compte Facebook des photos de la maison, où tout est sens dessus dessous.

Le média relate qu’il a retrouvé des documents administratifs concernant les personnes installées là depuis au moins le mois d’octobre dernier.

«C’est à partir de là qu’EDF signale des mouvements sur le compteur électrique. Et personne au sein de l’association de tutelle ne bronche. J’ai retrouvé sur place des avis d’obligation de quitter le territoire national émanant de la préfecture de l’Hérault. Tout est renversé, les poubelles ont été stockées dedans. Les crucifix de ma grand-mère ont tous été brisés», a-t-il dit.

L’homme a indiqué avoir l’intention de déposer une plainte contre le squatteur en précisant qu’il «sait qui c’est», ainsi que contre la tutrice.

«Ce n’est pas très humain»

Il est également mécontent du travail de la maison de retraite:

«Oui, nous n’étions pas en bons termes avec ma grand-mère. Mais je n’ai pas pu récupérer un seul de ses biens personnels. On m’a juste prévenu qu’elle était décédée. Ce n’est pas très humain tout ça».

D’après le quotidien, les voisins ont entendu du bruit à plusieurs reprises mais n’ont rien dit.

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
France, maison, incident, retraité, plainte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook