Faits divers
URL courte
Par
5283
S'abonner

Après s'être introduit dans des logements en pleine nuit, en janvier dernier près de Grenoble, un cambrioleur s'en est pris à la maison d'un commissaire. Il vient d’être jugé, relate Le Dauphiné libéré.

Un homme de 19 ans a été jugé cette semaine au tribunal correctionnel. Il s’était introduit, vers 2 heures du matin dans la nuit du 12 et 13 janvier dernier, dans une maison à La Tronche, près de Grenoble (Isère).

Son entrée a réveillé un commissaire de police qui habitait la maison, relate Le Dauphiné libéré. Il s’est retrouvé face à l’intrus qui s’était emparé de son téléphone, de son portefeuille et des clefs de sa voiture de fonction. Le cambrioleur a quitté rapidement les lieux.

Peu après, le commissaire l’a aperçu marchant non loin des lieux du crime, la voiture gisant dans un fossé à proximité. Il a été placé en détention provisoire.

Quatre autres visites

Devant les magistrats, le prévenu a reconnu les faits. En outre, il a avoué avoir pénétré dans plusieurs autres logements de La Tronche durant cette même nuit.

Une femme a en effet signalé des objets volés dans sa voiture enfermée dans son garage. Un autre garage a été visité par le mis en cause qui a déféqué sur place, sans rien voler. Un homme a aussi indiqué que le jeune mis en cause était entré chez lui en pleine nuit pour demander à boire. Un autre riverain lui a même offert un thé, le jeune homme lui expliquant ne pas avoir de lieu pour dormir.

Le jeune a un casier judiciaire vide et a dit «regretter» les faits. Il a été condamné à huit mois de prison dont la moitié avec sursis. Il a regagné la prison après l’audience.

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
cambriolage, Grenoble
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook