Faits divers
URL courte
Par
9355
S'abonner

Tous les restaurants ne sont pas fermés. Le salon de réception des Orchidées, situé à Wattrelos, près de Roubaix, a rouvert ses portes à des sans-abri qu’il héberge pour passer la vague de froid qui traverse le nord du pays, relate Lille actu. Plusieurs bénévoles se sont mobilisés pour mener à bien cette opération.

Depuis lundi 8 février, un lieu de restauration de Wattrelos, dans le Nord, reste ouvert sans être inquiété par les autorités. Le salon «Les Orchidées», servant de lieu de réception hors crise sanitaire, s’est en fait transformé en centre d’hébergement pour les personnes vivant dans la rue, selon le site Lille actu.

Ce sont deux cousins, Abdel Farrak et Mohammed Essaikouki, qui ont eu l’idée d’utiliser cet espace chauffé pour venir en aide aux plus démunis. Après qu’un couple s’est présenté à eux pour réclamer de la nourriture, ces derniers lui ont payé l’hôtel. «Abdel, le propriétaire du restaurant, a pensé qu'il avait la place et l'équipe pour faire plus», raconte Mohammed auprès du média.

Ainsi, depuis une semaine, jusqu’à une vingtaine de sans-abri peuvent y passer la nuit, mais pas seulement. Ils reçoivent des vêtements, de la nourriture, et bénéficient du confort d’un vrai matelas. Mais très vite, d’autres citoyens prennent part à cette organisation, par exemple en donnant des sacs de nourritures ou de vêtements.

Élan de solidarité

Plusieurs professionnels se sont également mobilisés pour leur apporter de l’aide. Trois infirmières sont venues le temps d’une soirée pour les soigner, indique le propriétaire sur Facebook. Des coiffeuses ont proposé leurs services gratuitement et des supermarchés ont notamment fourni des produits d’hygiène.

Ayant appris la nouvelle, des policiers sont venus y déposer des sans-abri ainsi que des produits alimentaires, des couvertures, des matelas et des vêtements.

Sur place, une employée d’un centre social leur a fait prendre connaissance de leurs droits. «Beaucoup les méconnaissent. Ils ont droit au RSA, à la couverture santé gratuite, la caution gratuite, et ne l’ont pas demandé car ils ne le savent pas», précise-t-elle à Lille actu, «j’ai fait le point sur leur situation, leurs papiers, on a refait des CV».

Hébergement temporaire

Le collectif de citoyens n’est toutefois pas en mesure de proposer son aide plus longtemps. Dès ce lundi 15 février, avec la remontée prévue des températures, ce centre d’hébergement temporaire fermera à nouveau. Une solution a été trouvée pour certains, mais d’autres repartiront dans la rue.

Au total, une cinquantaine de SDF s’y sont relayés pendant une semaine, selon le propriétaire. «C’est une des plus belles expériences de ma vie», a-t-il confié sur Facebook, espérant que d’autres restaurateurs lui emboîteront le pas.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Tags:
froid, Hauts-de-France, solidarité, sans-abri, restaurant
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook