Faits divers
URL courte
Par
0 312
S'abonner

Après la cyberattaque de l’hôpital de Dax, le centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône a annoncé avoir été victime d'un logiciel malveillant. Au moins 3.000 postes informatiques seraient touchés. Les investigations techniques se poursuivent.

L'hôpital Nord-Ouest situé à Villefranche-sur-Saône a été pris pour cible par des cybercriminels ce 15 février. L’ensemble des services a été perturbé. À l’origine de l’attaque, un logiciel malveillant qui bloque les données du système informatique, n’étant plus accessibles qu'après paiement d'une rançon, précise le centre hospitalier dans un communiqué.

Selon Le Progrès, 3.000 postes informatiques seraient touchés par ce piratage.

«On n'avait plus de téléphone, plus de radio, plus de scanner, plus d’ordinateur, plus d’accès à rien […]. Heureusement on a pu quand même très vite récupérer le téléphone», a expliqué le Dr. Frédéric Verbois, chef du pôle urgences, durant une conférence de presse.

Toutes les interventions chirurgicales ont été reportées.

Afin de limiter la propagation du crypto-virus, les accès au système d’information et à Internet ont été coupés. Les investigations techniques se poursuivent avec l’aide de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information, a annoncé l’hôpital. Une enquête a été ouverte.

Rançongiciel

Leur méthode consistait à utiliser un «ransomware», un logiciel malveillant qui «prend en otages» les systèmes informatiques d’une entreprise. Il diffuse ensuite un message demandant une rançon en échange de leur restauration. Les victimes ont généralement trois jours pour envoyer la somme demandée.

Selon France Inter, les attaques par rançongiciel se multiplient depuis la crise du coronavirus avec une croissance de 255% en 2020. La dernière en date visait l’hôpital de Dax (Landes), en début de cette semaine, lequel a vu son système informatique paralysé. Le parquet de Paris a ouvert une enquête.

Lire aussi:

Deux voleurs s’accroupissent derrière un caddie pour se cacher de la police à Toulouse
Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Tags:
cyberattaque, hôpital, Villefranche-sur-Saône, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook