Faits divers
URL courte
Par
3021165
S'abonner

À leur grande surprise, des gendarmes ont croisé le 13 février un véhicule de la police japonaise près d'Arras (Pas-de-Calais), jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’il s'agit d'une réplique réalisée par un passionné.

Les gendarmes du peloton autoroutier d’Arras (Pas-de Calais) ont intercepté samedi 13 février une voiture de la police japonaise à proximité de la ville, indique la gendarmerie du département dans une publication initialement postée sur Facebook. Supprimée depuis, les forces de l’ordre ont expliqué à Sputnik que de nombreux propos insultants en commentaires, signalés pour certains, ont conduit à cette suppression.

Immatriculée en France, la voiture n’était autre qu’une réplique réalisée par un passionné de véhicules de police.

Elle a dû être saisie en vertu de l’article 433-15 du Code pénal prévoyant une peine de six mois d’emprisonnement et de 7.500 euros d’amende pour «le fait […] d’utiliser un véhicule ou de faire usage d’un insigne […] réservé aux fonctionnaires de la police nationale ou aux militaires».

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
gendarmerie, Pas-de-Calais, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook