Faits divers
URL courte
Par
2521165
S'abonner

À leur grande surprise, des gendarmes ont croisé le 13 février un véhicule de la police japonaise près d'Arras (Pas-de-Calais), jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’il s'agit d'une réplique réalisée par un passionné.

Les gendarmes du peloton autoroutier d’Arras (Pas-de Calais) ont intercepté samedi 13 février une voiture de la police japonaise à proximité de la ville, indique la gendarmerie du département dans une publication initialement postée sur Facebook. Supprimée depuis, les forces de l’ordre ont expliqué à Sputnik que de nombreux propos insultants en commentaires, signalés pour certains, ont conduit à cette suppression.

Immatriculée en France, la voiture n’était autre qu’une réplique réalisée par un passionné de véhicules de police.

Elle a dû être saisie en vertu de l’article 433-15 du Code pénal prévoyant une peine de six mois d’emprisonnement et de 7.500 euros d’amende pour «le fait […] d’utiliser un véhicule ou de faire usage d’un insigne […] réservé aux fonctionnaires de la police nationale ou aux militaires».

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
France, Pas-de-Calais, gendarmerie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook