Faits divers
URL courte
Par
0 191
S'abonner

D’abord mis en fuite par une jeune femme puis par un homme avec un marteau, trois braqueurs avec une arme à bord de leur voiture ont finalement été appréhendés par des policiers qui effectuaient des contrôles de respect du couvre-feu à Nancy.

Le 15 février, trois hommes ont tenté de voler un coffre-fort avec arme à Jarville-la-Malgrange mais ont été interpellés par la police, est-il indiqué sur le compte Twitter officiel de la Police Nationale de Meurthe et Moselle. Se référant à ses sources au sein des forces de l’ordre, France Bleu donne plus de détails.

​Selon la radio, l'affaire a débuté le 14 février quand trois hommes ont essayé de s'introduire dans un domicile de Jarville-la-Malgrange pour voler un coffre-fort, mais ont été mis en fuite par une jeune femme présente dans l'habitation. Sans abandonner leur idée, ils ont tenté de le faire le jour suivant, mais ont été chassés cette fois par un homme avec un marteau.

Un contrôle de respect du couvre-feu

Au moment de prendre la fuite, leur chauffeur n’était pas dans la voiture et les deux cambrioleurs sont partis sans lui mais sont tombés sur la police. Les fonctionnaires qui effectuaient un contrôle de respect du couvre-feu ont d’abord remarqué un véhicule avec une arme à feu, et ensuite un troisième homme arrivant à pied qui s’est présenté comme le propriétaire de la voiture. Tous les trois ont été arrêtés.

Selon les policiers, ils ont reconnu avoir tenté de cambrioler le logement de Jarville. Deux malfrats seront prochainement jugés pour «tentative de vol avec arme». Le troisième a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Lire aussi:

Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Stade comble, adversaire coriace: ce qu’il faut savoir sur le match opposant les Bleus aux Hongrois
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Tags:
couvre-feu, braquage, Nancy, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook