Faits divers
URL courte
Par
202273
S'abonner

Un gendarme a été placé en garde à vue après son intervention à Beaucouzé, en Maine-et-Loire, selon Le Courrier de l’Ouest. Alors qu’un suspect se dirigeait vers lui en le menaçant, il a fait usage de son arme de service et l’a atteint sans le tuer.

Dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 février, un trentenaire blessé par balle par un gendarme a dû être transporté d’urgence au CHU d’Angers (Maine-et-Loire). Le militaire qui a fait usage de son arme a été placé en garde à vue pour expliquer son geste, rapporte Le Courrier de l’Ouest.

Les faits se sont produits à Beaucouzé, en périphérie d’Angers, où les gendarmes avaient été appelés samedi 13 février pour des faits de violences conjugales. Une femme leur a affirmé que son compagnon était armé d’un couteau et menaçait de s’en prendre aux forces de l’ordre si elles intervenaient. Lorsque ces dernières sont arrivées sur place, l’homme ne s’y trouvait plus.

Les gendarmes sont à nouveau intervenus ce jeudi pour le même motif. Cette fois, le suspect a été identifié dans un terrain vague à proximité de son domicile. L’un d’entre eux s’est retrouvé nez à nez avec lui alors qu’il tentait de fuir, raconte le journal. Le suspect s’est ensuite retourné et s’est dirigé vers le militaire.

Ce dernier a fait usage de son arme de service, d’abord sans le toucher, lui intimant de s’arrêter. Mais il a continué à s’approcher, et le gendarme a tiré une seconde fois, le touchant au niveau du bassin. Il lui a alors lui-même prodigué les premiers soins, précise le quotidien. Lors de son transport par les pompiers, le pronostic vital du blessé était engagé, mais ce n’est plus le cas depuis vendredi matin.

Enquête

Toujours selon Le Courrier de l’Ouest, une enquête a été ouverte pour violences avec arme, confiée à la section de recherches d’Angers. Elle devra notamment déterminer si l’usage de l’arme était réglementaire. Le gendarme concerné, âgé de 33 ans, se trouve en garde à vue pour être interrogé.

Lire aussi:

Un TGV ciblé par des tirs à Marseille
Voitures vandalisées, poubelles en feu: des violences éclatent après le match Portugal-France – vidéos
La décision de l’Assemblée sur le port du burkini dans les piscines va à l’encontre de ce que pensent les Français
Tags:
enquête, garde à vue, arme de service, Angers, gendarmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook