Faits divers
URL courte
Par
12414
S'abonner

Grâce à une opération conjointe entre la police marseillaise et dubaïote, un Français considéré comme l’un des plus gros narcotrafiquants marseillais a été interpellé à Dubaï. Recherché activement en France, il avait quitté la cité phocéenne par crainte pour sa vie.

Un «gros poisson» marseillais a été interpellé à Dubaï le 19 février, écrit La Provence. Hakim Berrebouh est soupçonné d’avoir importé d’importantes quantités de cannabis et de cocaïne en France et en Europe.

Cet homme de 40 ans avait quitté l’Hexagone en 2014 après le meurtre spectaculaire de son frère Mehdi. Il avait rejoint le Maroc avant de s’installer à Dubaï il y a quelques mois.

En «télétravail» depuis Dubaï

Selon l’enquête, il continuait à gérer depuis les Émirats arabes unis son réseau marseillais.

Hakim Berrebouh était sous mandat d’arrêt international pour trafic. L’interpellation a pu avoir lieu grâce à une coopération avec la police dubaïote, une première dans le genre, précise le média.

«Surtout cela tend à prouver à ces caïds que rien ne sert d'aller s'exiler à droite ou à gauche, on finit toujours par les retrouver», indique une personne proche du dossier, citée par le journal.

L’interpellé devrait être extradé vers la France dans les prochains jours.

Meurtre sur l'autoroute A7

C’est l’assassinat retentissant de son frère cadet, Mehdi Berrebouh, qui aurait poussé Hakim à quitter le territoire français.

Mehdi Berrebouh a été tué en pleine journée à Marseille sur l’autoroute A7 en avril 2014. Il a été pris pour cible par des hommes cagoulés qui ont tiré à la kalachnikov sur son véhicule. Sa voiture était criblée de balles. Des conducteurs sur A7, par crainte pour leur vie, avaient quitté leur voiture pour se coucher sur le bitume. À l’origine de ce meurtre serait un règlement de comptes, une pratique courante parmi les clans de narcotrafiquants marseillais.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
interpellation, trafiquants, trafic, drogue, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook